Assemblée ancien ?, Un peu de politique

Desint’hoax: dispositif tiers Payant contre générique et AME

10 Juin , 2014  

Canulars malveillants, les hoax constituent un moyen de désinformation particulièrement vivace sur les réseaux sociaux et les messageries électroniques: basés sur une rhétorique de l’émotion, sur une présentation volontairement tronquée voire inventée de toutes pièces de la réalité, ils s’attachent à propager rumeurs et mensonges sous une apparence de crédibilité. Ainsi voit-on des courriels  de pétitions, de témoignages fictifs, de citations altérées ou de diffamation pure et simple inonder les boites mails de millions de Français, en général via des chaînes sans fin de destinataires. Outil privilégié de l’arsenal de l’extrême-droite, il s’agit d’une propagande d’autant plus difficile à combattre qu’elle agit de manière virale et laisse rarement place à la mise en avant de sources objectives.

Ces hoaxs possèdent le plus souvent un objectif clair: monter les Français les uns contre les autres, attiser la haine de l’étranger, faire croire à l’impuissance et au laxisme des pouvoirs publics, etc.

J’en reçois, comme député, un nombre conséquent. Y répondre nécessite un travail de recherche factuelle ,de fact-cheking comme disent les médias  anglo-saxons, et de pédagogie. Mais c’est un travail devenu indispensable. Aussi, à chaque fois que je le pourrai, je mettrai sur ce blog un billet contenant le hoax suivi par un argumentaire en démontrant le caractère mensonger, en restant factuel, et sans commenter les messages délivrés en filigrane.

 

Le HOAX

Tout le  monde ne le sait pas car la presse ne s’empresse  pas de  diffuser cette  information..

Les  personnes devront faire l’avance des médicaments  et se faire ensuite rembourser, partiellement,  par leur caisse. Pour  conforter cette nouvelle … j’ai assisté la  semaine dernière à une  altercation entre une  dame âgée et ma pharmacienne à cause  de ce  problème.Une “voilée”  emportait un tas de médicaments sans débourser  un centime, alors que cette dame avec une petite  retraite ne comprenait pas pourquoi elle, devait  payer un supplément pour un médicament !!!  Ma  pharmacienne m’a dit voilà tous les jours nous  sommes confrontés à ce genre de problème et  sommes inquiets  avec l’arrivée des génériques, car c’est nous  qui sommes agressés alors que nous sommes  obligés d’appliquer ce règlement si nous ne  voulons pas payer une amende   !!!  A mon avis,  nous allons dans le mur plus vite que  prévu. Des  instructions ont été donnés par les Caisses  d’Assurance Maladie. A compter du 1er août le « Tiers Payant » ne sera plus  accordé par les pharmacies aux personnes  refusant les génériques et ce, même si le  praticien a inscrit « non substituable  »

Ceci  s’imposera à tous, y compris aux personnes  prises en charge à  100%

SAUF… Aux  bénéficiaires de l’ A.M.E., c’est-à-dire en  très, très grande majorité à des étrangers, en  situation irrégulière sur le territoire  français, n’ayant jamais cotisé un centime et  qui viennent se faire soigner gratuitement  en France, aux  frais des contribuables français qui eux sont de  moins en moins  remboursés.

Après avoir  bénéficié de la  suppression des 35,00 EUR  ANNUELS,  de   participation qui leur étaient  demandés, ils ne sont pas concernés par cette  directive des Caisses d’Assurance Maladie et  peuvent donc refuser les génériques tout en  n’ayant strictement RIEN A  PAYER

Cette  décision est un appel d’air qui ne manquera pas  d’attirer encore plus de clandestins en  France

Quand on  sait ce que coûte l’A.M.E. au budget de l’Etat,  il est temps de siffler la fin de la  partie

Les médias  de gauche n’en parlent pas, alors il faut le  faire à leur place et donner le maximum de  publicité à cette  forfaiture

Si vous  n’êtes pas révolté, passez ce message à la  poubelle, mais si vous avez cotisé toute votre  vie pour en arriver là …..faites  tourner

 

Ma REPONSE

Bonjour,

Ce message viral circule abondamment depuis bientôt 2 ans déjà. Je l’ai reçu pour ma part la 1ère fois en Décembre 2012.

Il fait allusion de façon volontairement erronée au dispositif tiers payant contre générique, mis en application le 1er Août 2012, et dont voici les modalités de fonctionnement, disponibles sur le site de l’assurance maladie www.ameli.fr ou directement à l’adresse suivante:

http://www.ameli.fr/assures/votre-caisse-ain/en-ce-moment/tiers-payant-contre-generiques_ain.php

Pour bénéficier du tiers payant en pharmacie (et donc être dispensé d’avance des frais), vous devez accepter que votre pharmacien vous délivre des médicaments génériques à la place des médicaments de marque. Si vous refusez le générique, vous devrez effectivement faire l’avance des frais en pharmacie, sauf si votre médecin a précisé sur l’ordonnance que le médicament prescrit est “non substituable”, si le générique coûte plus cher que le médicament princeps, si les médicaments figurent dans une liste particulière appelée TFR, s’il existe une recommandation d’une autorité de santé, ou, enfin, dans les cas où le pharmacien estime que la substitution peut poser des problèmes particuliers au patient. Si l’assurance maladie a envisagé initialement d’exonérer certains assurés du dispositif, le choix a finalement été  fait d’y soumettre tous les assurés.

Le dispositif tiers payant contre génériques concerne donc tous les assurés sans aucune exception: CMU, ACS, AME, ALD, maladie professionnelle, grossesse, accident du travail, personnes âgées de 75 ans et plus.

Le “témoignage” ci dessus, comme son analyse, ne sont donc pas conformes au droit, ni à la pratique.

Bien à vous.

 

,



1 réponse

  1. fourt bernard dit :

    La réponse est claire, une remarque comment ne pas être méfiant sur un générique, alors que régulièrement un scandale éclate sur un médicament bien “marqué”, je préfère une marque reconnue qui au moins ne se cache pas derrière une copie

Les commentaires sont fermés.