Actualité

La pollution de l’Isère : la preuve par l’action !

12 Juil , 2019  

La pollution de nos cours d’eau, rivières, ruisseaux et fleuves, est un fléau dans notre
métropole face auquel Gaspard a décidé de se mobiliser à Grenoble.

Ce jeune forestier de formation, parcourt les cours d’eau isérois quotidiennement dans le but
de ramasser déchets et encombrants qu’il expose à la vue des citoyens, pour interpeller, pour
faire cesser l’inaction.

Sa demande est simple : que les berges de l’Isère soient nettoyées des innombrables déchets
en tout genre (chaussures, bâches en plastique, pneus, caddie…) qui les encombrent depuis
des décennies, comme en témoigne ce journal du Dauphiné Libéré daté de 1995 qu’il a encore
trouvé hier. La compétence a été récemment accordée à La Métropole mais il peine à
identifier le ou les interlocuteurs qui lui apporteront une réponse.

C’est pourquoi je l’ai accompagné sur les berges de l’Isère pour participer à son action,
constater l’ampleur des dégâts et sonner l’alerte à ses côtés. J’ai évidemment conscience de
cette énorme tâche. On parle de 200 kilomètres de rives saturées depuis plus de 20 ans.
Or, il y a urgence d’autant que sous l’effet du réchauffement climatique, le débit moyen des
cours d’eau français devrait diminuer de 10 à 40% à horizon 2050-2070.

Hasard du calendrier, Gaspard, qui cherche à alerter le maire de Grenoble, a reçu hier un appel
de la Police municipale en vue d’une convocation prochaine. Il lui est reproché d’encombrer
la voie publique.

Au-delà de l’engagement citoyen qui me tenait à cœur, m’associer à son action visait à alerter
Métropole, villes et Département, à qui je propose de travailler main dans la main pour
trouver une solution rapide et efficace.

, , , , , , , , , , ,



Les commentaires sont fermés.