Assemblée ancien ?, Un peu de politique

Plan anti-tabac: communiqué

25 Sep , 2014  

Agir en faveur de la santé publique, c’est prendre en charge les malades, mais c’est aussi agir sur les causes pour diminuer les conséquences. Et quand celles-ci se comptent en milliers de morts, il est urgent d’innover. Le tabac demeure la première cause de mortalité évitable en France. Il est aujourd’hui responsable dans notre pays de 200 morts par jour. Pire, depuis 2005, la proportion de fumeurs ne cesse d’augmenter, pour atteindre 34% en 2012.

Voilà pourquoi le gouvernement a décidé de faire de la lutte contre le tabac, un axe fort de sa politique de santé publique. Les mesures prises se déclinent en 3 axes : un axe éducatif ciblant les jeunes, un axe venant en aide à tous ceux qui veulent arrêter et un axe s’attaquant à la source, en pesant sur l’économie du tabac.

Le paquet neutre est une des mesures emblématique de cette politique. Il sera adopté lors de l’examen de la loi Stratégie Nationale de santé. Son but : éviter les packagings trop attractifs et qui visent une forme d’identification. Objectif : favoriser les changements de comportements. Les enfants, dont les poumons ne sont pas complètement formés avant 12 ans, seront protégés du tabagisme passif, via l’interdiction de fumer dans les véhicules en leur présence, ou dans les parcs pour enfants. Le remboursement des moyens de sevrage tabagique sera triplé pour de nombreux fumeurs. Enfin, le lobby des industriels du tabac devra se plier à de nouvelles règles de transparence, en communiquant le montant de ses dépenses de publicité, tandis qu’un effort accru sera fait pour lutter contre le commerce illicite. La publicité du tabac sera interdite jusque dans les lieux de vente.

Le gouvernement espère grâce à cet arsenal de mesures ramener à 20%  la proportion de fumeurs dans la population et faire que la génération d’enfants à naitre soit la première génération sans tabac. Au vu de l’impact en terme de mortalité et de qualité de vie, comme de coût pour la solidarité nationale et la sécurité sociale, ces mesures en appellent à la responsabilité de tous. En les mettant en place, le gouvernement prend les siennes et invite les citoyens à être acteurs de leur santé, en modifiant leurs comportements.

By



Les commentaires sont fermés.